Cayamant (Saint-Roch)

Photo non disponible Paroisse: Saint-Roch
Municipalité: Cayamant
MRC/Territoire équivalent: La Vallée-de-la-Gatineau
Diocèse: Pembroke
Adresse: 36, rue Principale, Cayamant
Ouverture des registres: 24 juin 1918

Histoire:
Comté de Pontiac. Diocèse de Pembroke. C'est une ancienne desserte de la Visitation-de-Gracefield. Un curé y réside depuis 1918, date de l'ouverture des registres paroissiaux. Érection canonique: 20 mai 1918. Le territoire de cette paroisse est compris dans les limites de la municipalité du canton de Dorion, laquelle a été érigée en vertu du Code municipal le 10 octobre 1906. Le premier conseil de cette municipalité a été élu le 17 octobre 1906. Voir Gazette Officielle de 1906, page 221. Le canton de Church a été annexé à la municipalité du canton de Dorion le 8 août 1921. Voir Gazette Officielle de 1921, page 1731. Le canton de Church, érigé le 17 septembre 1920, a été ainsi dénommé en l'honneur de l'honorable L.R. Church, ancien trésorier provincial de la province de Québec. Le canton de Dorion, érigé le 17 septembre 1920, a été dénommé en l'honneur de Sir Antoine-Aimé Dorion, ancien premier ministre puis juge en chef, etc. La mission est située à 12 milles de la station de Gracefield, sur le parcours du chemin de fer Pacifique Canadien. Le nom primitif du la connu aujourd'hui sous le nom de la Cayamant est «Kantuagama». C'est ainsi que l'arpenteur James McArthur le désigne sur son plan du canton de Dorion dressé en 1864. Les cartes publiées récemment par le gouvernement fédéral indiquent ce lac sous le nom de «Cayamant Lake». Ce nom est une corruption du premier, nous le croyons. Les cartes publiées en 1884 et en 1901, par le ministère des Terres et Forêts désignent ce lac sous son ancien nom: «Kantuagama». Ce mot est algonquin, dit le R.P. LeMoyne. Il signifie: «lac qui a une baie au fond». En effet, on trouve une vase baie au nord du lac Cayamant. Pop. 435. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.664)