L'Épiphanie

Paroisse: L'Épiphanie
Municipalité: L'Épiphanie
MRC/Territoire équivalent: L'Assomption
Diocèse: Montréal
Adresse: 133, rue Notre-Dame, L'Épiphanie
Coordonnées: 45.849139, -73.486151
Ouverture des registres: 11 janvier 1857

Histoire:
Comté de l'Assomption. Diocèse de Joliette. Desservi comme mission de 1853 à 1857, date de la nomination du premier curé résidant et de l'ouverture des registres de la paroisse. Érection canonique: 26 septembre 1853. Érection civile: 6 avril 1854. Le territoire de cette paroisse a été détaché de L'Assomption, de Saint-Henri-de-Mascouche, de Saint-Jacques et de Saint-Roch-de-l'Achigan. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 413 et 1087. La municipalité de la paroisse de l'Épiphanie a été érigée en vertu de l'Acte 22 Vict. chap. 100, le 1er juillet 1845. La municipalité du village de l'Épiphanie a été érigée le 18 mars 1921. Voir Gazette Officielle de 1921 page 786. Limites de la municipalité corrigées par proclamation du 1er août 1923. Voir Gazette Officielle de 1923, page 2447. Le village est situé sur les bords de la rivière Achigan, sur le parcours des chemins de fer Canadien National et Pacifique Canadien. M. P. G. Roy nous dit que la légende veut que, chaque année, à l'Épiphanie, les Sulpiciens, propriétaires de la seigneurie de Saint-Sulpice, venaient percevoir les rentes seigneuriales à l'Achigan, et il ajoute que lorsque la paroisse fut érigée canoniquement, Mgr Bourget lui donna le nom de l'Épiphanie en mémoire de cette tradition seigneuriale. Cependant, M. l'abbé D. Desroches, curé actuel, nous écrit que «d'après la croyance générale, dans la paroisse, le nom de l'Épiphanie a été donné en souvenir de la première messe qui aurait été célébrée le jour de l'Épiphanie, dans un moulin à farime situé dans les environs du village». Pop. 2,000. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.77)