Montmagny (Saint-Thomas)

Photo non disponible Paroisse: Saint-Thomas
Municipalité: Montmagny
MRC/Territoire équivalent: Montmagny
Diocèse: Sainte-Anne-de-la-Pocatière
Adresse: 140, rue Saint-Jean-Baptiste Est, Montmagny
Coordonnées: 46.981829, -70.556347
Ouverture des registres: 24 août 1679

Histoire:
Comté de Montmagny. Diocèse de Québec. Les registres de cette paroisse s'ouvrent en l'année 1679. Desservi par voie de mission de 1678 à 1714, date de l'arrivée du premier curé en titre. Érection canonique: 4 novembre 1714. Les limites de la paroisse furent fixées par l'Ordonnance du 3 mars 1722. Voir «Edits et Ordonnances», vol. 1, page 450. Le territoire de cette paroisse comprend les seigneuries de la rivière du Sud et de Lespinay. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 232, 248 et 1059. La municipalité de la paroisse de Saint-Thomas-de-la-Pointe-à-la-Caille a été érigée en vertu de l'Acte 8 Vict. chap. 40, le 1er juillet 1845. La ville de Montmagny fut érigée par proclamation du 13 octobre 1845. Pour annexions à la ville, voir le Statut 46 Vict. chap. 84, sanctionné le 30 mars 1883. Charte de la ville amendée par l'Acte 4 Geo. V, chap. 84, en 1914. Le village est situé sur le parcours du chemin de fer Canadien National. La paroisse a été mise sous le patronage de saint Thomas en l'honneur de son deuxième desservant, M. l'abbé Thomas Morel. Le nom de Montmagny a été donné à la paroisse et au comté en souvenir du Sieur de Montmagny, 2ème gouverneur de la Nouvelle-France, à qui la seigneurie de la rivière du Sud fut concédée le 5 mars 1646. Le nom de «Pointe-à-la-Caille» a été ajouté au nom canonique en souvenir d'Adrien d'Abancourt dit Lacaille, gendre de Louis Jolliet, qui se noya à une dizaine d'arpents en amont de l'embouchure de la rivière Lacaille, en 1640, vis-à-vis une pointe où l'on planta une croix l'année suivante. Cette pointe et la rivière ont pris son nom et celui-ci s'est étendu plus tard à toute la paroisse. Pop. 6,730. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.699)

Selon le Dictionnaire biographique des ancêtres québécois (1608-1700) de Michel Langlois, Adrien d'Abancourt dit Lacaille n'était pas le gendre de Louis Jolliet, mais son grand-père. Sa fille, Marie d'Abancourt, a épousé Jean Jolliet, le père de Louis Jolliet, le 19 octobre 1651. Louis Jolliet est né en 1645 et Adrien d'Abancourt s'est noyé le 2 mai 1640, face aux battures de Montmagny.

Statistiques démographiques:

ANNÉE MUNICIPALITÉ POPULATION
2016 Montmagny (v) 11 255
2011 Montmagny (v) 11 491
2006 Montmagny (v) 11 353
2001 Montmagny (v) 11 654
1996 Montmagny (v) 11 885
1991 Montmagny (v) 11 861
1986 Montmagny (v) 11 958
1981 Montmagny (cité) 12 405
1976 Montmagny (cité) 12 326
1971 Montmagny (cité) 12 432
1966 Montmagny (cité) 12 241
1961 Montmagny (v) 6 850
Saint-Thomas-de-Pointe-à-la-Caille (sd) 4 565
1956 Montmagny (v) 6 405
Saint-Thomas-de-Pointe-à-la-Caille (sd) 4 254
1951 Montmagny (v) 5 844
Saint-Thomas-de-Pointe-à-la-Caille (sd) 3 964
1941 Montmagny (v) 4 585
Saint-Thomas-de-Pointe-à-la-Caille (sd) 3 071
1931 Montmagny (v) 3 927
Saint-Thomas-de-Pointe-à-la-Caille (sd) 2 649
1921 Montmagny (v) 4 145
Saint-Thomas (sd) 2 964
1911 Montmagny (v) 2 617
Saint-Thomas (sd) 2 689
1901 Montmagny (v) 1 919
Saint-Thomas (sd) 2 698
1891 Montmagny (v) 1 697
Saint-Thomas (sd) 2 849
1881 Montmagny (vl) 1 738
Saint-Thomas (sd) 3 162
1871 Montmagny (vl) 1 512
Saint-Thomas (sd) 2 893
1861 Montmagny (vl) 1 650
Saint-Thomas (sd) 3 020

Sources: Ministère de l'Agriculture/Bureau fédéral de la statistique/Statistique Canada, Recensements du Canada, 1861 à 2016