Neuville (Saint-François-de-Sales)

Paroisse: Saint-François-de-Sales
Municipalité: Neuville
MRC/Territoire équivalent: Portneuf
Diocèse: Québec
Adresse: 714, rue des Érables, Neuville
Coordonnées: 46.698038, -71.583777
Ouverture des registres: juillet 1679

Histoire:
Comté de Portneuf. Diocèse de Québec. Les registres de cette paroisse s'ouvrent le 13 juillet 1679. Desservi par voie de mission de 1679 à 1685, date de la nomination du premier curé en titre. Érection canonique: 3 novembre 1684. Les limites de la paroisse furent fixées par l'Ordonnance du 3 mars 1722. Voir «Edits et Ordonnances», vol. 1, page 447. Le territoire de cette paroisse comprend la seigneurie de Neuville, primitivement nommée Dombourg. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 521 et 1022. La municipalité de la paroisse de la Pointe-aux-Trembles a été érigée en vertu de l'Acte 8 Vict. chap. 40, le 1er juillet 1845. La municipalité du village de Neuville a été érigée en 1919. Voir Gazette Officielle de 1919, page 2905. L'église de cette paroisse est située à 3 milles de la station de Neuville, sur le parcours du chemin de fer Canadien National. La seigneurie de Neuville, ou Pointe-aux-Trembles, portait primitivement le nom de «Dombourg». Elle fut concédée à Jean Bourdon, le 15 décembre 1653. Ce nom de Dombourg est l'anagramme du nom de Bourdon: Dombourg. Nicolas Dupont, Sieur de Neuville, étant devenu propriétaire de la seigneurie de Bourdon, en 1683, remplaça le nom de Dombourg par celui de Neuville. Ce dernier nom s'est ensuite étendu au bureau de poste, puis au village. Le nom de Neuville est, dit-on, le nom d'un village de l'ancienne province du Hainault. La municipalité de la paroisse est désignée sous le nom de «Pointe-aux-Trembles». Ce nom vient de ce qu'autrefois, la pointe où est construite l'église était couverte de bouleaux ou trembles. Pop. 1,185. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.379)