Percé (Saint-Pierre)

Photo non disponible Paroisse: Saint-Pierre
Municipalité: Percé
MRC/Territoire équivalent: Le Rocher-Percé
Diocèse: Gaspé
Adresse: 1172, route 132, Percé
Coordonnées: 48.618048, -64.279182
Ouverture des registres: 6 janvier 1865

Histoire:
Comté et diocèse de Gaspé. Desservi depuis son origine jusqu'en 1820 par le curé de Tracadièche ou Petite Tracadie, aujourd'hui Carleton. De 1820 à 1865, la paroisse fut desservie par les curés de Douglasstown. Un curé y réside depuis 1866; les registres de la paroisse s'ouvrent en l'année 1868. Érection canonique: 23 mars 1860. Érection civile: 31 janvier 1861, en vertu des S.R.B.C. chap. 18, section 46. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 79 et 1247. La paroisse était primitivement formée des municipalités de Saint-Pierre-de-la-Malbaie, No 1 et No 2. Ces deux municipalités, érigées le 28 septembre 1876, par l'Acte 40 Vict. chap. 44, sont comprises aujourd'hui comme suit: la première dans la paroisse de Saint-Pierre-de-la-Malbaie et la seconde dans la paroisse de Saint-Georges. Le village est construit sur le lot 2 du rang I Nord du canton de Malbaie. Ce canton a été érigé le 1er janvier 1842. La baie qui a donné son nom au canton et à la paroisse portait anciennement le nom «Baie des Morues». C'est ainsi que ce nom est écrit sur la carte de Bellin, ingénieur de la marine, publiée en 1744. Les gens de la région, qui ont une tendance à changer les r en l, probablement à cause du contact fréquent qu'ils ont avec les Acadiens, prononcèrent bientôt «baie des Molues». Les Anglais traduisirent: «Molues Bay», qui devint avec le temps «Malbay». Tout naturellement, les Canadiens écrivirent à la française «Malbaie». C'est ce qui explique l'existence de deux localités qui portent le nom de Malbaie, l'une dans le comté de Charlevoix et l'autre dans le comté de Gaspé. On appelle Barachois ces nappes d'eau qu'un banc de sable forme l'embouchure d'une rivière. La mer s'y engouffre à la marée montante, puis se retire en laissant visible un vaste terrain couvert de joncs marins. D'après l'abbé Provencher, le mot Barachois signifie: «Barre à choir». D'où le nom de Barachois-de-Malbaie donné au bureau de poste. La pointe Saint-Pierre qui termine vers l'est la presqu'île gaspésienne, semble avoir donné son nom à la paroisse. L'abbé F.C. Najotte, curé actuel, nous écrit «qu'une première chapelle fut construite sur cette pointe il y a une centaine d'années. En 1830, une autre chapelle fut érigée à 2 milles plus à l'ouest, dans le voisinage de la baie. Lors de l'érection canonique en 1860, la paroisse fut mise sous le patronage de saint Pierre, prince des Apôtres, et elle prit le nom de «Saint-Pierre-de-la-Malbaie» à cause de son voisinage de la baie de ce nom. Pop. 1,262. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.638)


Statistiques démographiques:
ANNÉE MUNICIPALITÉ POPULATION
2016 Percé (v) 3 103
2011 Percé (v) 3 312
2006 Percé (v) 3 419
2001 Percé (v) 3 614
1996 Percé (v) 3 993
1991 Percé (v) 4 028
1986 Percé (v) 4 686
1981 Percé (v) 4 839
1976 Percé (v) 5 198
1971 Percé (cité) 5 617
1966 Barachois (sd) 571
Bridgeville (sd) 1 018
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 (sd) 1 082
Percé (cité) 1 481
Cap-d'Espoir (sd) 1 649
1961 Barachois (sd) 779
Bridgeville (sd) 1 015
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 (sd) 1 164
Percé (cité) 1 723
Cap-d'Espoir (sd) 1 986
1956 Barachois (sd) 887
Bridgeville (sd) 1 061
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 (sd) 1 333
Percé (sd) 1 636
Cap-d'Espoir (sd) 2 140
1951 Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 1 (sd) 915
Bridgeville (sd) 1 016
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 (sd) 1 232
Percé (sd) 1 766
Cap-d'Espoir (sd) 2 017
1941 Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 1 (sd) 1 010
Bridgeville (sd) 810
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 (sd) 1 318
Percé (sd) 1 192
Cap-d'Espoir (sd) 2 527
1931 Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 1 (sd) 1 422
Saint-Pierre-de-la-Malbaie No 2 (sd) 1 300
Percé (sd) 1 520
L'Anse-du-Cap (sd) 1 735
1921 Malbaie No 1 (sd) 1 241
Malbaie No 2 (sd) 1 270
Percé (sd) 1 472
Anse-du-Cap (sd) 2 503
1911 Malbaie (sd) 2 428
Percé (sd) 1 768
L'Anse-du-Cap (sd) 2 510
1901 Malbaie (sd) 1 993
Percé (sd) 1 868
L'Anse-du-Cap (sd) 2 294
1891 Malbaie (sd) 1 827
Percé (sd) 1 497
L'Anse-du-Cap (sd) 1 800
1881 Saint-Pierre de la Malbaie (sd) 1 545
Percé (sd) 1 805
L'Anse-du-Cap (sd) 1 490
1871 Malbaie (sd) 1 387
Percé (sd) 1 743
L'Anse-du-Cap (sd) 1 533
1861 Malbaie (sd) 1 077
Percé (sd) 2 720

Sources: Ministère de l'Agriculture/Bureau fédéral de la statistique/Statistique Canada, Recensements du Canada, 1861 à 2016