Québec (Notre-Dame-de-Foy)

Paroisse: Notre-Dame-de-Foy
Municipalité: Québec
Arrondissement: Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge
MRC/Territoire équivalent: Québec
Diocèse: Québec
Adresse: 820, rue Chanoine-Martin, Québec
Coordonnées: 46.777726, -71.302395
Ouverture des registres: 1699

Histoire:
Comté et diocèse de Québec. Cette paroisse a été desservie par les RR. Pères Jésuites de 1638 à 1698, date de la nomination du premier curé en titre. Les registres de la mission, de 1638 à 1690, sont conservés à l'Archevêché de Québec. D'autres registres, commencés à la chapelle de Notre-Dame-de-Foy, ont péri dans l'incendie de cette chapelle en 1698; il n'en reste qu'un feuillet. Les registres de la paroisse de Sainte-Foy s'ouvrent en l'année 1699. Érection canonique: 18 septembre 1698. Les limites de la paroisse furent fixées par l'Ordonnance du 3 mars 1722. Voir «Edits et Ordonnances», vol. 1, page 446. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 472 et 1019. Le territoire de cette paroisse comprend presque toute la seigneurie de Sillery, dans les limites qu'elle a prises lors de l'érection de Saint-Gabriel, et la partie sud de Gaudarville. La municipalité de la paroisse de Sainte-Foy a été érigée en vertu de l'Acte 8 Vict. chap. 40, le 1er juillet 1845. Le village est situé à 2 milles environ de la station du Pont de Québec et à 3 milles de la cité de Québec. La dévotion à Notre-Dame-de-Foy a pris naissance à Dinant, en Belgique. Au début de la Nouvelle-France, le Père Vérancourt envoya une statue en bois au Père Chaumonot, qui avait la direction d'une mission sauvage à la côte Saint-Michel. Cette statue est précieusement conservée dans l'église de Sainte-Foy, où elle est en grande vénération. Le nom de Sainte-Foy donné à son fief par M. de Puiseaux fut, à n'en pas douter, emprunté à quelque village de France. La dévotion à Sainte-Foy est très ancienne dans la Mère-Patrie. Elle date de l'époque des grandes persécutions de l'Église catholique sous l'empereur Maximien. C'est par les ordres de ce cruel persécuteur que la vierge d'Agen fut martyrisée en confessant publiquement sa foi en Jésus-Christ. On la surnomma Fides, «la Foi», et elle est maintenant désignée sous le nom de sainte Foy. Plusieurs localités en France portent le nom de Sainte-Foy. Mentionnons les suivantes que nous trouvons dans le «Nouveau Larousse illustré»: Sainte-Foy, commune de la Haute Garonne; Sainte-Foy-l'Argentière, commune de la Rhône; Sainte-Foy-la-Grande, commune de la Gironde. Mgr de Saint-Vallier érigea la paroisse sous le vocable de Notre-Dame-de-Foy en 1698. M. l'abbé H.A. Scott, dans son «Histoire de la paroisse de Sainte-Foy», nous dit que le nom de Sainte-Foy a prévain probablement parce qu'il est plus ancien et plus court. Pop. 1,076. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.372)