Québec (Notre-Dame-du-Chemin)

Paroisse: Notre-Dame-du-Chemin
Municipalité: Québec
Arrondissement: La Cité-Limoilou
MRC/Territoire équivalent: Québec
Diocèse: Québec
Ouverture des registres: 16 juin 1909
Fermeture des registres: 17 novembre 1999

Histoire:
Dans la cité de Québec. Adresse: 83 chemin Sainte-Foy. L'église de cette paroisse a été construite en 1896 par les RR. PP. Jésuites, sur le chemin Sainte-Foy. Les registres de la paroisse s'ouvrent en l'année 1909. L'église de Notre-Dame-du-Chemin, d'abord destinée aux retraites fermées, devint chapelle publique vers 1906. À la demande des résidants de la localité, l'érection canonique eut lieu le 28 mai 1909. Le territoire de cette paroisse s'étend, du nord au sud, entre le côteau Sainte-Geneviève et la rue Saint-Cyrille, et de l'est à l'ouest entre la rue De Salaberry et la paroisse du Très-Saint-Sacrement. Quand le R.P. Désy, S.J., fondateur de la paroisse, fit bâtir la chapelle de la Villa Manrèse, sur le chemin Sainte-Foy, il la mit sous le patronage de Notre-Dame-du-Chemin, dévotion chère aux Jésuites à Rome. On ne pouvait faire un choix plus approprié. D'où vient ce nom de «Notre-Dame-du-Chemin», ou «Della Strada», en italien? Ce nom fut d'abord donné à un tableau de la Très Sainte-Vierge peint sur la muraille d'une modeste chapelle qui se trouvait jadis sur le bord d'un chemin des environs de Rome. Les connaisseurs font remonter la confection de cette image au 5ème siècle. Quand Saint Ignace de Loyola vint à Rome, en 1538, après avoir fondé son ordre, il visita la chapelle de Notre-Dame du Chemin, et il s'éprit d'un amour si extraordinaire pour cette image, qu'il l'obtint du propriétaire de la chapelle, dans l'intention de la placer plus tard dans une plus grande église. Toutefois, ce n'est qu'en 1575 que les Jésuites firent transporter ce tableau dans la belle église que le Cardinal Alexandre Farnèse leur fit construite à Rome, et à laquelle ils donnèrent le nom de «Gésu». Deux paroisses ont été récemment détachées de Notre-Dame-du-Chemin: Très-Saint-Sacrement, en 1920, et Saint-Dominique, en 1925. Pop. 2,500. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.137)

L'église a été démolie. Elle était située sur l'avenue des Érables.

Baptêmes:

Index:
1909

Ordre chronologique:

1909


Mariages:

Index:
1909

Ordre chronologique:
1909


Sépultures:

Index:
1909

Ordre chronologique:
1909


Curés/vicaires/missionnaires:
Louis Gédéon Arthur Melançon 1909-
Joseph Édouard Désy 1909-