Québec (Saint-Malo)

Paroisse: Saint-Malo
Municipalité: Québec
Arrondissement: La Cité-Limoilou
MRC/Territoire équivalent: Québec
Diocèse: Québec
Adresse: 265, rue Marie-de-l'Incarnation, Québec
Coordonnées: 46.808418, -71.245176
Ouverture des registres: 3 janvier 1899

Histoire:
Dans la cité de Québec. Adresse: 120 rue Marie-de-l'Incarnation. Les registres de cette paroisse s'ouvrent en l'année 1899. Érection canonique: 1er juillet 1898, année de la nomination du premier curé résidant. Le territoire de cette paroisse était primitivement compris dans les limites de la municipalité du village de Saint-Malo, détachée de Saint-Roch-Nord le 27 février 1893, en vertu de l'Acte 56 Vict. chap. 62. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, page 484. En 1902, par l'Acte 2 Ed. VII, chap. 57, la municipalité de Saint-Malo fut divisée en deux: la partie ouest prit le nom de «municipalité de la Petite Rivière», et celle de l'est prit le nom de «village de Saint-Malo». La municipalité du village de Saint-Malo a été annexée à la cité de Québec par l'Acte 8 Ed. VII, chap. 83, en 1908. La municipalité de la ville de Québec-Ouest, détachée de la Petite-Rivière, a été érigée en vertu de l'Acte 6 Geo. V, chap. 61, en 1916. Le territoire de la paroisse de Sainte-Angèle-de-Saint-Malo comprend actuellement la ville de Québec-Ouest, la municipalité de la Petite-Rivière et une partie de la ville de Québec. La paroisse, que l'on désigne généralement sous le nom de Saint-Malo, a été mise sous le patronage de sainte Angèle de Mérici, fondatrice des Ursulines, parce que le terrain de l'église a été donné par ces religieuses. La municipalité entière de Saint-Malo étant comprise dans la paroisse, celle-ci lui a donné son nom. D'ailleurs, rien de plus convenable, puisque Cartier, parti de Saint-Malo, débarqua sur les bords de la rivière Saint-Charles, non loin de l'endroit où se trouve cette paroisse. Pop. 9,854. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.208)