Alma (Saint-Joseph)

Paroisse: Saint-Joseph
Municipalité: Alma
MRC/Territoire équivalent: Lac-Saint-Jean-Est
Diocèse: Chicoutimi
Adresse: 70, rue Saint-Joseph Sud, Alma
Coordonnées: 48.550994, -71.652382
Ouverture des registres: 7 janvier 1881

Histoire

Comté du Lac-Saint-Jean. Diocèse de Chicoutimi. Desservi d’Hébertville jusqu’en 1882, date de la nomination du premier curé résidant. Les registres de la paroisse s’ouvrent en l’année 1881. Érection canonique: 21 janvier 1884. Érection civile: 13 août 1884. Le territoire de cette paroisse comprend l’île d’Alma et les îles adjacentes et une partie des cantons de Signay et de Labarre. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 151 et 1176. La municipalité de la paroisse de Saint-Joseph-d’Alma a été érigée en vertu du Code municipal le 1er janvier 1879; elle avait été organisée par arrêté-en-Conseil du 11 décembre 1878. La municipalité du village de Saint-Joseph-d’Alma a été érigée le 22 octobre 1917. Voir Gazette Officielle de 1917, page 2461. La dite municipalité du village de Saint-Joseph-d’Alma a été érigée en ville le 16 décembre 1924. Voir Gazette Officielle de 1924, page 3860. La ville de l’Île Maligne a été incorporée le 15 mars 1924, en vertu de l’Acte 14 Geo. V, chap. 97. Son territoire comprend l’île Maligne, une partie de l’île d’Alma et une partie du canton de l’Île. Le chemin de fer «Alma et Jonquière», relie Saint-Joseph-d’Alma au chemin de fer Canadien National. De la jonction «Saguenay Power», au village d’Alma il y a 85 milles, et à l’Île-Maligne, 10¼ milles. L’Île Maligne est une des nombreuses îles situées dans la grande Décharge du Lac Saint-Jean. C’est à cet endroit qu’on a construit le fameux barrage des eaux du lac Saint-Jean. L’Île Maligne est située entre les deux décharges du lac Saint-Jean. On sait que les eaux de ce lac se déversent dans le Saguenay par deux issues nommées la Grande et la Petite Décharge. L’espace entre ces deux cours d’eau est rempli d’îles dont la plus considérable est l’île d’Alma. Le nom d’Alma a été donné à cette île en souvenir de la grande victoire remportée par les Français en Crimée, en 1854, sur les bords de la rivière d’Alma, non loin de Sébastopol. Pop. 1,923. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.489)

Le 1 janvier 2004, les paroisses Saint-Jude et Saint-Pierre sont supprimées et rattachées à Saint-Joseph.

Curés/vicaires/missionnaires

Marie Hubert Henri Cimon
1882-1891
(1er curé)

Héraclius Lavoie
1891-1931
(2e curé)

Ludger Gauthier
1931-1956
(3e curé)

Ovide Dolor Simard
1956-1972
(4e curé)