Asbestos (Saint-Aimé)

Paroisse: Saint-Aimé
Municipalité: Asbestos
MRC/Territoire équivalent: Les Sources
Diocèse: Sherbrooke
Adresse: 351, boulevard Saint-Luc, Asbestos
Coordonnées: 45.777626,-71.938897
Ouverture des registres: 17 octobre 1897
Fermeture des registres: 30 novembre 1999

Histoire

Le village d’Asbestos fut créé le 27 janvier 1899 à partir du canton de Shipton. L’arpentage de ce canton avait été complété en 1801 et avait été octroyé à Elmer Cushing et à ses associés. Le premier chemin y fut tracé en 1810. En 1855, le canton est divisé en deux pour former les cantons de Shipton et de Cleveland. Asbestos obtient le statut de ville le 8 mai 1937. En 1999, le territoire d’Asbestos s’agrandit suite à l’annexion de la municipalité des Trois-Lacs.

L’histoire d’Asbestos est étroitement liée à la présence d’amiante sur son territoire. Bien que l’existence de cette fibre dans le canton de Shipton fut connue dès 1848, ce n’est qu’en 1879 que son exploitation débuta lorsque Willliam Henry Jeffrey loua les terres de Charles Webb pour y investir dans cette nouvelle industrie. Suite à la faillite de Jeffrey en 1893, James Naismith Greenshields, natif de Danville, devient le propriétaire de la mine. Celle-ci passa aux mains de l’Asbestos et Asbestic Company en 1897, puis de la Canadian Johns Manville Company quelques années plus tard.

En février 1949, une grève des travailleurs de la Canadian Johns Manville est enclenchée. Le conflit prit fin plus de trois mois plus tard. Cette grève, marquée par une opposition entre le clergé et le gouvernement, fut un des événements précurseurs de la révolution tranquille au Québec.

La ville d’Asbestos connut une croissance fulgurante. La population passe de 738 habitants en 1901 à plus de 11 000 habitants en 1961. Au début des années 1980, l’industrie de l’amiante débuta une longue agonie qui prit définitivement fin au tournant des années 2010 suite au refus du gouvernement du Québec de garantir un prêt nécessaire à la poursuite des activités minières. L’exploitation de la mine aura duré plus de 130 ans.

La mission catholique de Saint-Aimé de Shipton est érigée le 29 septembre 1897 et le premier prêtre résidant fut Antonio Lebel. Son successseur fut Louis Napoléon Castonguay qui occupa la cure pendant 41 ans. La mission n’obtient le statut officiel de paroisse qu’en 1921. Une première chapelle est ouverte au culte en 1897, puis est remplacée par une église plus grande en 1925. Celle-ci fut démolie lors d’un agrandissement de la mine. Le troisième lieu de culte est béni en 1967. Suite à l’augmentation de la population de la ville, quatre autres paroisses verront le jour entre 1946 et 1966 (Saint-Isaac-Jogues, Saint-Barnabé, Notre-Dame-de-Toutes-Joies et Saint-Dominique-Savio). La paroisse St-Aimé cessa ses activités le 30 novembre 1999 et fut rattachée à la paroisse Saint-Isaac-Jogues. L’église est maintenant occupée par des bureaux de la municipalité et de différents organismes.

Sources :

Baril, Gilles, et al., Une église entre lacs et montagnes, Corporation archiépiscopale catholique romaine de Sherbrooke, 2010, pp.374-375.

Gazette Officielle du Québec, Vol. 31, no. 5, 4 février 1899, pp.335-337.

Gazette Officielle du Québec, Vol. 69, no. 21, 22 mai 1937, pp.1893-1894.

Lampron, Réjean, Cantin, Marc et Grimard, Élise, Asbestos Filons d’histoire 1899-1999, Le Centenaire de la ville d’Asbestos Inc, 1999.

Ministère de l’Agriculture/Bureau fédéral de la statistique/Statistique Canada, Recensements du Canada, 1861 à 2016

Baptêmes

Index:

1897-1912

Ordre chronologique:

1897
1898
1899
1900
1901
1902
1903
1904
1905
1906
1907
1908
1909
1910
1911
1912

Mariages

Index:

1897-1912

Ordre chronologique:

1897
1898
1899
1900
1901
1902
1903
1904
1905
1906
1907
1908
1909
1910
1911
1912

Sépultures

Index:

1897-1912

Ordre chronologique:

1897
1898
1899
1900
1901
1902
1903
1904
1905
1906
1907
1908
1909
1910
1911
1912

Recensements

1901
1901 (index des chefs de famille)

Curés/vicaires/missionnaires

Théophile Alexandre Antonio Lebel
1897-1907
(1er curé)

Joseph Euclide Hébert
1905-1907

Charles Ernest Ouellet
1907
(2e curé)

Pierre Barthélémy Couillard
1907

J.A. Hector Courtemanche
1907

Luc Napoléon Castonguay
1907-1948
(3e curé)

Louis Exilia Boisvert
1907

Y. S…
1908

Frère Eugène Marie
1909

J.H. Chabot
1909

Philémon Brassard
1910

Joseph Gauthier
1910-1911

Félix Jean Baptiste Després
1911

J.A. Godbout
1911

Alphonse Richard
1911-1912

Antoine Marie Henri Poulin-de-Courval
1912

Alfred Chassé
1912

Louis Philippe Camirand
1948-1954
(4e curé)

Roméo Demers
1954-1969
(5e curé)

Camille Parenteau
1969-1975
(6e curé)

Jean Falardeau
1975-1987
(7e curé)

Gilles Gauthier
1987-1998
(8e curé)

Angelbert Lacroix
1998-1999
(9e curé)

Statistiques démographiques

ANNÉE MUNICIPALITÉ POPULATION
2016 Asbestos (v) 6 786
2011 Asbestos (v) 7 096
2006 Asbestos (v) 6 819
2001 Asbestos (v) 6 580
1996 Asbestos (v) 6 271
Trois-Lacs (m) 502
1991 Asbestos (v) 6 487
Trois-Lacs (sd) 501
1986 Asbestos (v) 6 961
Trois-Lacs (sd) 500
1981 Asbestos (v) 7 967
Trois-Lacs (sd) 584
1976 Asbestos (v) 9 075
Trois-Lacs (sd) 477
1971 Asbestos (v) 9 749
Trois-Lacs (sd) 409
1966 Asbestos (v) 10 534
Trois-Lacs (sd) 163
1961 Asbestos (v) 11 083
Trois-Lacs (sd) 90
1956 Asbestos (v) 8 969
La Rochelle (sd) 52
1951 Asbestos (v) 8 190
La Rochelle (sd) 63
1941 Asbestos (v) 5 711
1931 Asbestos (vl) 4 396
1921 Asbestos (vl) 2 189
1911 Asbestos (vl) 2 224
1901 Asbestos (vl) 783
1891 Shipton (sd) 2 318
1881 Shipton (sd) 2 347
1871 Shipton (sd) 2 354
1861 Shipton (sd) 2 132

 

Sources: Ministère de l’Agriculture/Bureau fédéral de la statistique/Statistique Canada, Recensements du Canada, 1861 à 2016