Belcourt (Sainte-Cécile)

Paroisse: Sainte-Cécile
Municipalité: Belcourt
MRC/Territoire équivalent: La Vallée-de-l’Or
Diocèse: Amos
Adresse: rue Communautaire, Belcourt
Coordonnées: 48.400499, -77.354595
Ouverture des registres: 4 janvier 1922

Histoire

Comté d’Abitibi. Diocèse de Haileybury. Desservi par voie de mission par le curé de Saint-Paul-de-Senneterre, de 1915 à 1921, date de la nomination du premier curé en titre et de l’ouverture des registres de la paroisse. Érection canonique: 23 février 1921. Érection civile: 30 septembre 1921. Voir Gazette Officielle de 1921, page 2200. Le territoire de cette paroisse comprend les cantons de Courville et de Carpentier et une partie du canton de Senneterre. Il dépend de la municipalité des cantons unis de Carpentier et de Courville, laquelle a été érigée le 24 octobre 1918. Voir Gazette Officielle de 1918, page 2203. Le village est construit à l’est du rang IX du canton de Courville, sur les bords de la rivière Taschereau, et sur le parcours du chemin de fer Canadien National. Le canton de Courville, érigé le 9 décembre 1916, a été dénommé d’après un officier du régiement de Montcalm. La paroisse a été mise sous le patronage de sainte Cécile en l’honneur de l’épouse du premier colon, Louis Goulet, dont le nom de baptême était Cécile. Le nom du bureau de poste de la paroisse a longtemps porté le nom de «Goulet», mais comme il se trouvait déjà un bureau de poste de ce nom, dans le comté de Bellechasse, le nom de Goulet a été changé en celui de «Belcourt», en l’honneur de M. le sénateur Napoléon-A. Belcourt, d’Ottawa, qui a été si dévoué à la cause des Canadiens-français d’Ontario. À 7 milles, à l’ouest de Belcourt, à la station de Uniacke, il vient de se fonder une mission dans le canton de Courville. Pop. 600. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.274)