Grenville (Notre-Dame-des-Sept-Douleurs)

Paroisse: Notre-Dame-des-Sept-Douleurs
Municipalité: Grenville
MRC/Territoire équivalent: Argenteuil
Diocèse: Saint-Jérôme
Adresse: 324, rue Principale, Grenville
Coordonnées: 45.626103, -74.603157
Ouverture des registres: 17 février 1839

Histoire

Comté d’Argenteuil. Diocèse d’Ottawa. L’origine de cette paroisse est aussi ancienne que l’ouverture du canal du Long-Sault, commencé vers 1825. Les registres de cette paroisse s’ouvrent en l’année 1839. Le curé actuel nous écrit que les autres registres ont dû brûler avec la première chapelle. Desservi par voie de mission de 1838 à 1871, date de la nomination du premier curé résidant. Érection canonique: 12 janvier 1901. Érection civile: 11 mai 1901. Voir Gazette Officielle de 1901, page 1192. Le territoire de cette paroisse comprend une partie du canton de Grenville. La municipalité du canton de Grenville a été érigée le 1er juillet 1845, en vertu du Code municipal. La municipalité du village de Grenville a été érigée le 1er janvier 1876. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 337 et 397. Le village de Grenville est situé à 2½ milles de la station du Pacifique Candadien et à un mille de celle du Canadien National. Le nom du canton de Grenville, qui a été érigé le 23 janvier 1808, rappelle la mémoire de Lord Grenville, qui défendit les Canadiens devant la chambre des Lords. La rivière Calumet, qui coule à travers le canton de Grenville, et se jette dans la rivière Ottawa, a donné son nom au village qui s’est formé à l’embouchure de cette rivière. Pop. 900. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.131)