Maniwaki (L’Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie)

Paroisse: L’Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie
Municipalité: Maniwaki
MRC/Territoire équivalent: La Vallée-de-la-Gatineau
Diocèse: Mont-Laurier
Adresse: 326, rue du Couvent, Maniwaki
Coordonnées: 46.380527, -75.970251
Ouverture des registres: 30 mai 1843

Histoire

Comté de Hull. Diocèse de Mont-Laurier. Cette mission a été fondée en 1849 par les RR. PP. Oblats, pour les Algonquins. C’est en cette même année que les missionnaires obtinrent la partie ouest du canton de Maniwaki comme réserve pour les Autochtones. Le gouvernement d’Ottawa leur concédait en même temps un terrain, où il se forma bientôt un village qu’ils nommèrent: «Village de Notre-Dame-du-Désert». Les registres de la paroisse s’ouvrent en l’année 1851. Cette mission fut érigée canoniquement le 15 avril 1851 sous le nom de «L’Assomption-de-Maniwaki». Celle-ci comprend dans son territoire le canton de Maniwaki et une partie des cantons de Kensington et de Egan: elle dépend de la municipalité du canton de Maniwaki, et de celle du canton de Kensington. La municipalité du canton de Kensington a été érigée ler janvier 1881, en vertu du Code municipal. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, page 34. La municipalité du canton de Maniwaki semble avoir été organisé le 15 mars 1904, en vertu du Code municipal. Voir avis d’élections d’officiers dans la Gazette Officielle de 1904, page 569, au bas de la page. L’ancienne église de l’Assomption ne sert aujourd’hui qu’aux blancs. Une autre église a été construite pour les Autochtones en 1917; elle a été dédiée à Notre-Dame-du-Rosaire. Le village de Maniwaki se trouve le terminus du chemin de fer Pacifique Canadien, qui traverse le comté de Hull dans presque toute sa longueur. Le canton de Maniwaki a été érigée le 16 octobre 1920. Voir Gazette Officielle, page 2213. Maniwaki est un mot algonquin qui signifie: «terre de Marie». C’est pourquoi cette mission fut mise sous le patronage de l’Assomption. L’ancien nom de «Notre-Dame-du-Désert» vient de ce que le village est construit sur une large pointe formée par la rivière Désert. Le R.P.H. Gervais, curé de Maniwaki, nous écrit: «La rivière Désert doit son nom au fait suivant: l’ancien fort de la compagnie de la baie d’Hudson se trouvait bâti dans une clairière ou désert. Pour y arriver, les Autochtones suivaient une rivière à laquelle ils donnèrent le nom de «rivière Désert». Ce nom s’est conservé jusqu’à nos jours. Pop. 2,310 blancs et 426 Autochtones. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.66)

Statistiques démographiques

ANNÉE MUNICIPALITÉ POPULATION
2016 Maniwaki (v) 3 853
2011 Maniwaki (v) 3 930
2006 Maniwaki (v) 4 102
2001 Maniwaki (v) 4 020
1996 Maniwaki (v) 4 527
1991 Maniwaki (v) 4 605
1986 Maniwaki (v) 5 168
1981 Maniwaki (v) 5 424
1976 Maniwaki (v) 5 969
1971 Maniwaki (v) 6 689
1966 Maniwaki (v) 6 404
1961 Maniwaki (v) 6 349
1956 Maniwaki (vl) 5 399
1951 Maniwaki (vl) 3 835
1941 Maniwaki (vl) 2 320
1931 Maniwaki (vl) 1 720
1921 Maniwaki (sd) 1 403
1911 Maniwaki (sd) 592
Maniwaki (vl) 1 461
1901 Maniwaki (sd) 1 512
1891 Maniwaki (sd) 966
1881 Egan, Maniwaki (sd) 1 113
1861 Egan (sd) 140
Maniwaki et McGill (sd) 222

 

Sources: Ministère de l’Agriculture/Bureau fédéral de la statistique/Statistique Canada, Recensements du Canada, 1861 à 2016