Montréal (Notre-Dame-des-Neiges)

Paroisse: Notre-Dame-des-Neiges
Municipalité: Montréal
Arrondissement: Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
MRC/Territoire équivalent: Montréal
Diocèse: Montréal
Adresse: 5366, chemin de la Côte-des-Neiges, Montréal
Coordonnées: 45.496103, -73.623170
Ouverture des registres: 26 janvier 1901

Histoire

Dans la cité de Montréal. Adresse: 1260 Chemin de la côte des Neiges. Les registres de cette paroisse s’ouvrent en l’année 1901. Érection canonique: 5 janvier 1901. Le décret canonique érigeant cette paroisse a été publié dans la Gazette Officielle de 1901, page 251, en vertu de l’Acte 50 Vict. chap. 24. Le territoire de cette paroisse, qui est compris dans celui de la ville de Notre-Dame-des-Neiges, a été détaché de la paroisse de Notre-Dame-de-Grâce. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, page 298. La municipalité du village de la Côte-des-Neiges a été érigée le 25 août 1862. La ville de Notre-Dame-des-Neiges a été incorporée le 21 mars 1889, en vertu de l’Acte 52 Vict. chap. 85. La charte de cette ville a été amendée en 1907, en vertu de l’Acte 7 Ed. VII, chap. 79. La ville est située sur le versant nord-ouest de la montagne de Montréal. Le panorama est magnifique. L’oeil y embrasse une vingtaine de villages dissiminés sur les bords enchanteurs du fleuve Saint-Laurent. L’origine de la dévotion à Notre-Dame-des-Neiges remonte au 15ème siècle. Sous le pontificat du Pape saint Libère, la sainte Vierge apparut à un pieux patricien et à sa femme qui vivaient à Rome. Elle leur demanda de consacrer leur fortune à élever une église dans un endroit du mont Esquelin, que le lendemain ils verraient couvert de neige. Le mont Esquelin est une des sept collines de Rome. On était alors aux grandes chaleurs du mois d’août. Le saint pape, qui avait eu la même vision, se rendit le lendemain en procession, suivit de tout son peuple, sur le mont Esquelin. On vit alors avec une admiration sans bornes, sous un beau soleil d’été, un espace couvert d’une neige immaculée, qui marquait l’emplacement du futur temple. Une église, en effet, y fut élevée et le saint Pape la dédia à Notre-Dame-des-Neiges. C’est la basilique Sainte-Marie-Majeure. Plusieurs de nos paroisses canadiennes ont été mises sous le patronage de Notre-Dame-des-Neiges. C’est un vocable qui convient bien aux neiges de nos longs hivers canadiens. Mais ce titre honore surtout la pureté immaculée de la Mère de Dieu, qui surpasse la blancheur de la neige, la plus éclatante et la plus pure. C’est dans la paroisse de Notre-Dame-des-Neiges de Montréal que se trouve le célèbre oratoire de saint Joseph et que seront bientôt bâtis l’Université de Montréal et le collège des Jésuites. Pop. 2,200. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.128)