Montréal (Saints-Anges-Gardiens)

Paroisse: Saints-Anges-Gardiens
Municipalité: Montréal
Arrondissement: Lachine
MRC/Territoire équivalent: Montréal
Diocèse: Montréal
Adresse: 1400, boulevard Saint-Joseph, Montréal
Coordonnées: 45.432965, -73.677137
Ouverture des registres: 31 octobre 1676

Histoire

Comté de Jacques-Cartier. Diocèse de Montréal. Les registres de cette paroisse s’ouvrent en l’année 1676. Érection canonique: 30 octobre 1678, par Mgr de Laval. Les limites de la paroisse furent fixées par l’Ordonnance du 3 mars 1722. Voir «Edits et Ordonnances», vol. 1, page 459. Décret canonique du 12 mai 1870. Érection civile: 21 juin 1886, en vertu de l’Acte 49-50 Vict. chap. 57. Le territoire de cette paroisse est compris dans l’île de Montréal. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 307, 325 et 1094. La paroisse des Saints-Anges a donné naissance à la paroisse du Très-Saint-Sacrement en 1910, et à celle de Saint-Nazaire en 1914. La municipalité de la paroisse de Saint-Michel-de-Lachine a été érigée en vertu de l’Acte 8 Vict. chap. 40, le 1er juillet 1845. Le village de Lachine a été érigé par proclamation du 24 août 1848. La ville de Lachine a été incorporée le 24 décembre 1872, en vertu de l’Acte 36 Vict. chap. 53. La ville de Summerlea a été érigée le 12 janvier 1895, en vertu de l’Acte 58 Vict. chap. 57. Cette dernière loi a été amendée le 10 mars 1890 en vertu de l’Acte 62 Vict. chap. 67. La ville de Summerlea a été annexée à Lachine en 1912 en vertu de l’Acte 3 Geo. V, chap. 57, art. I. La ville de Lachine a été constituée en corporation de cité le 7 mai 1909 par l’Acte 9 Ed. VII, chap. 86. Le nom de Lachine a été donné à la localité d’où était parti l’expédition du Sieur de La Salle, en 1669, pour aller aux nations sauvages. La Salle croyait voir devant lui un passage pour aller en Chine. Ce voyage ayant échoué, les habitants, par dérision, surnommèrent cet endroit «Lachine». Summerlea n’a pas d’autre origine que dans sa traduction littérale: «Summer Lea», «Pré d’été». Nom très approprié, nous dit-on. Le nom de la municipalité de la paroisse, Saint-Michel-de-Lachine, rappelle le souvenir de deux premiers desservants, Michel de Villermola, 1706-1717, et Michel Vallée, 1796-1802. Pop. 7,400. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.211)