Québec (Saint-Michel)

Paroisse: Saint-Michel
Municipalité: Québec
Arrondissement: Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge
MRC/Territoire équivalent: Québec
Diocèse: Québec
Adresse: 1600, rue du Cardinal-Persico, Québec
Coordonnées: 46.774441, -71.244252
Ouverture des registres: 30 octobre 1855

Histoire

Comté et diocèse de Québec. Les registres de cette paroisse s’ouvrent en l’année 1836. Elle fut desservie par voie de mission de 1848 à 1855, date de la nomination du premier curé en titre. Érection canonique: 2 octobre 1855. Érection civile: 8 février 1856. Leterritoire de cette paroisse a été détaché des paroisses de Sainte-Foy et de Notre-Dame-de-Québec. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 485 et 1042. La municipalité de la paroisse de Saint-Colomb-de-Sillery a été érigée en vertu de l’Acte 18 Vict. chap. 100, le 8 février 1856. Pouvoirs municipaux étendus en vertu de l’Acte 27-28 Vict. chap. 68. Le village de Saint-Colomb-de-Sillery est situé à 4½ milles de la ville de Québec. Les tramways électriques relient ce village à la ville de Québec. Noël Brûlart de Sillery fut d’abord chevalier puis commandeur de Malte. M. de Sillery était entré dans la compagnie des Cent Associés dans le but de contribuer à l’évangélisation des [Autochtones]. En 1624, il abandonna toutes ses charges pour se faire recevoir prêtre. En 1637, il écrivait au gouverneur de Montmagny qu’il avait obtenu une concession de terrain dans une anse située à une lieue et demie de Québec dans le but d’y établir un séminaire pour les sauvages. C’est aujourd’hui le village de Sillery. En 1680, les jésuites réunirent à Saint-Joseph-de-Sillery un groupe de 500 à 600 sauvages Abénaquis qui y demeurèrent jusqu’en 1700, alors qu’ils furent conduits sur les bords de la rivière Saint-François, dans le comté d’Yamaska. Pop. 1,512. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.302)