Saint-Valentin

Paroisse: Saint-Valentin
Municipalité: Saint-Valentin
MRC/Territoire équivalent: Le Haut-Richelieu
Diocèse: Saint-Jean-Longueuil
Adresse: 3, rang Saint-Georges, Saint-Valentin
Coordonnées: 45.128596,-73.327073
Ouverture des registres: 6 juin 1830

Histoire

Comté de Saint-Jean. Diocèse de Montréal. La liste des curés en titre de cette paroisse commence avec l’année 1830, date de l’ouverture des registres de la paroisse. Érection canonique: 9 mai 1832. Érection civile: 11 juillet 1835. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 225 et 1080. La municipalité de la paroisse de Saint-Valentin a été érigée en vertu de l’Acte 8 Vict. chap. 40, le 1er juillet 1845. Le village est situé à un tiers de mille de la station de Stottsville, sur le parcours du chemin de fer Canadien National. Une première messe ayant été dite dans la maison d’un colon de cette localité le 14 février 1718, le jour de la fête de saint Valentin, la paroisse fut mise sous son patronage lors de l’érection canonique en 1832. La paroisse était autrefois désignée sous le nom de «Saint-Valentin-de-Stottsville», parce que le village portait déjà ce nom. Le nom de Stottsville avait été donné en l’honneur de l’un des premiers colons de la paroisse, Robert Stott. Le 17 mars 1898, l’église de Saint-Valentin fut incendiée. À cette occasion, elle fut reconstruite à 2 milles plus loin, c’est-à-dire à 3 arpents de la station de Stottsville. Les francs-tenanciers de l’ancien village obtinrent la permission de se bâtir une église sur le site de l’ancienne, et Mgr l’Archvêque consentit à ériger ce village en paroisse sous le nom de « Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix». La paroisse de Saint-Valentin conserva son nom, ses archives et tout ce que l’on avait pu sauver de l’incendie, et la nouvelle paroisse de Saint-Paul hérita du vieux cimetière, du presbytère, du terrain et des dépendances de l’ancienne église. Pop. 482. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.707)

Statistiques démographiques

ANNÉE MUNICIPALITÉ POPULATION
2016 Saint-Valentin (m) 447
2011 Saint-Valentin (m) 470
2006 Saint-Valentin (p) 478
2001 Saint-Valentin (p) 479
1996 Saint-Valentin (p) 490
1991 Saint-Valentin (p) 510
1986 Saint-Valentin (p) 516
1981 Saint-Valentin (p) 568
1976 Saint-Valentin (sd) 581
1971 Saint-Valentin (sd) 587
1966 Saint-Valentin (sd) 607
1961 Saint-Valentin (sd) 575
1956 Saint-Valentin (sd) 567
1951 Saint-Valentin (sd) 522
1941 Saint-Valentin (sd) 532
1931 Saint-Valentin (sd) 481
1921 Saint-Valentin (sd) 535
1911 Saint-Valentin (sd) 561
1901 Saint-Valentin (sd) 563
1891 Saint-Valentin (sd) 1 788
1881 Saint-Valentin (sd) 2 030
1871 Saint-Valentin (sd) 2 148
1861 Saint-Valentin (sd) 2 915
Isle-aux-Noix (prison) 128

 

Sources: Ministère de l’Agriculture/Bureau fédéral de la statistique/Statistique Canada, Recensements du Canada, 1861 à 2016