Sainte-Adèle (Sainte-Adèle)

Paroisse: Saint-Adèle
Municipalité: Saint-Adèle
MRC/Territoire équivalent: Les Pays-d’en-Haut
Diocèse: Saint-Jérôme
Adresse: 166, rue Lesage, Sainte-Adèle
Coordonnées: 45.947209, -74.137684
Ouverture des registres: 5 novembre 1852

Histoire

Comté de Terrebonne. Diocèse de Montréal. Les registres de cette paroisse s’ouvrent en l’année 1852, date de la nomination du premier curé en titre et de la construction de la première église. Érection canonique: 18 juillet 1854. Le territoire de cette paroisse comprend une partie des cantons de Morin, de Wexford et d’Abercrombie et une partie de la seigneurie des Mille-Iles. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 381 et 1104. La municipalité de la paroisse de Sainte-Adèle a été érigée en vertu de l’Acte 24 Vict. chap. 29, section 2a, le 18 mai 1861. La municipalité du village de Sainte-Adèle a été érigée le 20 décembre 1922. Voir Gazette Officielle de 1922, page 3269. La municipalité de Val-Morin, détachée de la municipalité de la paroisse de Sainte-Adèle, a été érigée le 27 juin 1922. Voir Gazette Officielle de 1922, page 1594. Le village est construit sur les bords du lac Long, dns une belle vallée, à un mille et demi de la station de Mont-Rolland, sur le parcours du chemin de fer Pacifique Canadien. Le nom de Val-Morin a été donné à la municipalité de ce nom en souvenir de l’honorable Monsieur A.N. Morin, un des premiers résidants de cette paroisse. C’est dans sa maison que les premiers missionnaires disaient la messe. La paroisse porte aussi le nom de Sainte-Adèle en l’honneur de Madame Adèle Raymond, épouse de Monsieur A.N. Morin, bienfaiteur insigne de la paroisse, ayant donné le terrain nécessaire pour les fins religieuses. Comme il n’y a pas de sainte Adèle, la paroisse canonique a été mise sous le patronage de l’Immaculée-Conception. Pop. 1,300. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.176)