Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier

Paroisse: Sainte-Catherine
Municipalité: Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier
MRC/Territoire équivalent: La Jacques-Cartier
Diocèse: Québec
Adresse: 2, rue Jolicoeur, Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier
Coordonnées: 46.846535, -71.620451
Ouverture des registres: 12 novembre 1832

Histoire

Comté de Portneuf. Diocèse de Québec. Les registres de cette paroisse s’ouvrent en l’année 1832, date de la nomination du premier curé résidant. Érection canonique: 20 octobre 1824. Érection civile: 7 décembre 1824. Le territoire de cette paroisse comprend la seigneurie de Fossambault et partie de celle de Bélair. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 516 et 1046. La municipalité de la paroisse de Sainte-Catherine-de-Fossembault a été érigée en vertu de l’Acte 8 Vict. chap. 40, le 1er juillet 1845. Le village est situé à un mille et demi de la station de Sainte-Catherine, sur le parcours du chemin de fer Canadien National. La paroisse a d’abord porté le nom de «Saint-Patrice», parce que, à cette époque, il s’y trouvait un bon nombre de familles irlandaises. Lors de l’érection canonique, elle fut mise sous le patronage de sainte Catherine, en l’honneur de Marie-Catherine Peuvret, épouse de Ignace-Juchereau Duchesnay, alors propriétaire de la seigneurie de Fossambault. Le fief ou seigneurie de Fossambault a été concédé le 20 février 1693, à Alexandre Peuvret, écuyer, Sieur de Gaudarville. Celui-ci donna le nom de Fossambault à sa seigneurie en l’honneur de sa mère, Catherine Nau, mariée en première noce à Louis Lauzon de la Citière et fille de Jacques Nau, de Fossambault, conseiller du roi. Pop. 1,150. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.271)