Sainte-Ursule

Paroisse: Sainte-Ursule
Municipalité: Sainte-Ursule
MRC/Territoire équivalent: Maskinongé
Diocèse: Trois-Rivières
Adresse: 1870, rue de la Fabrique, Sainte-Ursule
Coordonnées: 46.289798, -73.034167
Ouverture des registres: 23 octobre 1842

Histoire

Comté de Maskinongé. Diocèse des Trois-Rivières. Desservi par le curé de la Rivière-du-Loup de 1836 à 1842. Un curé y réside depuis cette dernière année. Les registres de la paroisse s’ouvrent en l’année 1843. Érection canonique: 9 mars 1836. Érection civile: 23 octobre 1840. Le territoire de cette paroisse a été détaché des paroisses de Saint-Antoine-de-la-Rivière-du-Loup et de Maskinongé. Pour description, voir M. et P. de Deschamps, pages 515 et 1184. La municipalité de la paroisse de Saint-Ursule a été érigée en vertu de l’Acte 8 Vict. chap. 40, le 1er juillet 1845. Le village est situé à 4 milles de la station de Sainte-Ursule, sur le parcours du chemin de fer Canadien National, et à 3 milles de Louiseville sur le Pacifique Canadien. Le nom de Sainte-Ursule a d’abord été donné à la paroisse parce que celle-ci est située dans la seigneurie des Ursulines des Trois-Rivières, ensuite, parce que lors de la fondation de la paroisse, ces mêmes religieuses possédaient un moulin célèbre dans les alentours. Ce moulin a, depuis, pris le nom de «moulin de la Carrière», à cause des carrières de pierre à chaux qu’on trouve à cet endroit. Pop. 1,430. (Source: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.707)